FIV Babble

Kellogg's annonce son intention d'offrir un congé de fertilité, de ménopause et de fausse couche

Kellogg's, la marque internationale de céréales, vient d'annoncer qu'elle offrira bientôt des congés de fertilité, de ménopause et de fausse couche à ses 1,500 XNUMX employés

La société prévoit de déployer ces nouveaux avantages pour le personnel de Trafford, Salford et Wrexham

Dans une première pour la société multinationale, Kellogg's offrira un congé payé supplémentaire à tout membre du personnel suivant des traitements de fertilité. Ils étendront également un congé supplémentaire à tous les employés qui subissent une fausse couche ou une mortinaissance. Kellogg's veut aider ses employés à se sentir « psychologiquement en sécurité » dans l'organisation.

Cette nouvelle annonce de politique intervient le jour même où les députés votent sur un projet de loi d'initiative parlementaire

S'il réussit, un traitement hormonal substitutif sera proposé par le NHS à toute personne ménopausée en Angleterre. Cela marque-t-il une nouvelle ère de sensibilité à des questions souvent considérées comme n'affectant que les femmes et qui sont donc minimisées et ignorées ?

Kellogg's dit que oui. Leur porte-parole a déclaré que l'entreprise souhaitait briser le silence autour de ces problèmes, qui sont souvent considérés comme des sujets «tabous» inadaptés au lieu de travail. Ils se sont engagés à former leurs gestionnaires et leurs cadres supérieurs sur la façon de parler avec sensibilité de la ménopause et de la perte de grossesse. Les personnes atteintes n'auront pas besoin de fournir une note du médecin pour avoir droit à un congé payé.

Ils ne sont pas seuls - selon Fortune, un certain nombre d'autres sociétés britanniques offrent désormais une assistance et des congés payés en cas de fausse couche, notamment Monzo, Barking and Dagenham Council et Channel 4.

Ce n'est toujours pas le cas pour la plupart des entreprises à travers le pays.

Selon Kate Hindmarch, associée chez Langleys Solicitors, la plupart des lieux de travail n'offrent aucun congé. Elle dit que « dans certaines organisations, la seule option pour les personnes concernées est de prendre un congé de maladie lié à la grossesse qui est souvent payé à une fraction de leur salaire normal. Cela signifie qu'ils auront le stress supplémentaire de faire face à la perte de revenus tout en essayant de faire leur deuil.

Kellogg's ouvre la voie et espère inspirer d'autres entreprises à faire de même. En plus des congés payés, ils veilleront à ce que tout membre du personnel subissant des traitements de fertilité ait accès à un espace privé où il pourra administrer ses injections. De plus, ils se verront offrir trois blocs de congés par an, dans le cadre de l'engagement de Kellogg à "lancer plusieurs nouvelles politiques sur le lieu de travail pour une équité et une inclusion encore meilleures".

Sam Thomas-Berry, vice-président européen des ressources humaines de Kellogg, est ravi de lancer les nouvelles politiques

"Beaucoup de gens connaissent ces problèmes, et l'impact peut être à la fois physique et mental, mais ils ne sont pas largement discutés sur le lieu de travail."

« Nous voulons créer une culture dans laquelle les gens se sentent psychologiquement en sécurité, nous encouragerons donc nos collègues à être des alliés de ceux qui sont touchés par ces problèmes. »

Que pensez-vous des nouvelles politiques de Kellogg ? Est-ce que vous ou quelqu'un que vous connaissez travaillez pour Kellogg's, ou espérez-vous que votre entreprise suive leur exemple et propose des avantages similaires ? Partagez vos réflexions ci-dessous ou envoyez-nous un e-mail à mystory@ivfbabble.com

Ajouter un commentaire

COMMUNAUTÉ TTC

Abonnez-vous à notre newsletter



Achetez votre épingle ananas ici

Instagram

Erreur de validation du jeton d'accès: la session a été invalidée car l'utilisateur a modifié son mot de passe ou Facebook a modifié la session pour des raisons de sécurité.

VÉRIFIEZ VOTRE FÉCONDITÉ

Instagram

Erreur de validation du jeton d'accès: la session a été invalidée car l'utilisateur a modifié son mot de passe ou Facebook a modifié la session pour des raisons de sécurité.